Être soigné en toute tranquilité

Chirurgie de l'appendice

L'appendice est un petit diverticule situé à l’extrémité du colon droit, juste en dessous de l’abouchement de l’intestin grêle dans le colon (valvule iléo-caecale).

L’appendicite est une infection à l’intérieur de la lumière de l’appendice qui serait dû à l’obstruction de l’appendice qui, contenant des germes, entraine une inflammation et une infection.

Cette infection peut devenir sévère. Si cette infection se poursuit, elle peut entrainer une perforation de l’appendice qui sera responsable d’un abcès appendiculaire voire d’une péritonite généralisée dûe à la présence de liquide infecté ou de pus dans l’ensemble de la cavité abdominale.

Les symptômes de l’appendicite sont en général représentés par une douleur en fosse iliaque droite (partie inférieure droite de l’abdomen), souvent associée à une fièvre entre 38° et 39°, parfois des troubles du transit avec des nausées et/ou des vomissements, cependant il est possible que seule la douleur abdominale soit présente.

Les prises de sang peuvent aider au diagnostic en mettant en évidence des signes d’infection ou d’inflammation, mais là encore ces prises de sang peuvent être normales.

Le diagnostic est le plus souvent fait par l’échographie, voire le scanner abdomino-pelvien si l’appendice ne peut être visualisé en échographie, qui permet d’affirmer le diagnostic avec certitude dans plus de 95% des cas.

Technique chirurgicale appendicectomie: les grands principes

Le traitement de l’appendicite repose aujourd’hui sur la chirurgie qui consiste à réaliser une appendicectomie, c'est à dire l'ablation de l'appendice.

Une appendicectomie a lieu en urgence, éventuellement différée au lendemain.

Cette intervention a lieu par voie coelioscopique sous anesthésie générale, c’est à dire à l’aide de 3 petites incisions au niveau de l’abdomen et à l’aide d’une caméra permettant de visualiser l’appendice, de confirmer le diagnostic d’appendicite, de réaliser l’ablation de l’appendice et le lavage de la cavité abdominale si nécessaire et éventuellement mettre en place un drain en cas d’infection locale importante.

L'hospitalisation et les suites post opératoires :

Immédiatement après l’intervention, après une surveillance de quelques heures en salle de réveil, vous serez transféré en service de chirurgie digestive. 

La durée d'hospitalisation est d'en moyenne 24h - 48h. Elle peut être plus longue (une semaine ) lorsqu'il s'agissait d'une péritonite et/ ou que le chirurgien a mis en place un drainage abdominal.  

Durant cette hospitalisation, un des 3 chirurgiens de l'équipe passera vous voir régulièrement afin de gérer:

  • La douleur : soulagée par des médicaments anti-douleur administrés par perfusion ou par la bouche. Ces traitements sont personnalisés en fonction de votre intervention et de sa lourdeur (péritonite), de votre capacité à manger, et du niveau de la douleur. L’objectif principal est le soulagement le plus complet des douleurs liées à l’opération.
  • L’alimentation et l’hydratation : se fait dès les premiers jours par voie orale.
  • Les drainages : ils peuvent être mis en place en fin d’intervention de façon à limiter ou dépister plus précocement certaines complications. Des contrôles de ces drains seront faits régulièrement jusqu’à leur ablation qui sera décidée par le chirurgien. Cette ablation sera réalisée par un(e) infirmier(e) au sein de la clinique durant votre hospitalisation. 

Le retour à domicile ou en centre de convalescence

  • Le retour à domicile :  sera décidé en accord avec votre chirurgien (ou par un de ses confrères après concertation entre ces derniers) .
  • Une consultation postopératoire :  est habituellement prévue à 3 semaines  de l’opération : un rendez vous sera automatiquement fixé dès votre sorties de la clinique. En cas de problème entre votre sortie d’hospitalisation et cette consultation, vous pouvez contacter votre chirurgien ou ses confrères à tout moment via le secrétariat ou les urgences de la clinique (en cas d’urgence).
  • En post opératoire, il vous est recommandé de vous reposer les jours suivants mais une activité à type de marche est recommandée, il n’y a aucun régime après appendicectomie, mais une alimentation légère est recommandée les jours qui suivent l’intervention. Un arrêt des activités scolaires est habituellement envisagé pour une durée de 8 à 10 jours, les activités professionnelles peuvent être arrêtées de une à trois semaines en fonction de la lourdeur du travail (physique), de même que les activités sportives.

Les complications d’une chirurgie de l'appendice peuvent être d’ordre chirurgicales, ou médicales :

  • Le saignement postopératoire : responsable d'un hématome, le plus souvent simplement surveillé , il peut parfois en cas de saignement important nécessité une nouvelle intervention chirurgicale. 
  • La fistule du moignon appendiculaire : la mauvaise cicatrisation de la base de l'appendice peut provoquer un abcès responsable de douleur et fièvre. Il faut alors mettre en place un traitement par antibiotiques et parfois réaliser un drainage (le plus souvent par voie radiologique).
  • L'abcès résiduel en cas de péritonite appendulaire : parfois, lorsque l'infection est importante, certains germes peuvent rester après l'intervention dans la cavité abdominale. Le traitement est le même que celui de la fistule du moignon appendiculaire 
  • L'occlusion fonctionnelle ou mécanique ; rare, elle est présente en cas de péritonite importante. 
  • Les autres complications de chirurgie classique : plaie d'un rogane abdominale, laparoconversion, abcès sur cicatrice..

Actualités

Publications

12
janv.
2021

Nouveaux traitements du cancer

Dr MALGOIRE

Prenez RDV en ligne avec Dr Dr Jean-Yves Malgoire: Chirurgien viscéral et digestif Lire la suite

13
janv.
2017

Nouveaux traitements du cancer

Dr PISSAS

Prenez RDV en ligne avec Dr Marie-Hélène Pissas: Chirurgien viscéral et digestif Lire la suite